Zé Nando : "Paulo Sousa est aussi bon coach qu'il a été joueur "

Le 01 02 2020 à 18h25

Zé Nando, ancien adjoint de André Villas Boas décrypte le coach marseillais et la technique portugaise à la veille du match entre les Girondins de Bordeaux et l'Olympique de Marseille.

Ancien adjoint de André Villas-Boas à Coimbra, Zé Nando est aussi un coach qui sait dénicher des talents. Au moment de boucler le mercato, il revient sur la rencontre à venir entre Bordeaux et Marseille, son ami et bien sûr, les Girondins de Bordeaux. 


Zé, la Ligue 1 française est sous le charme des coachs portugais. Peux-tu m’expliquer quels sont vos principes de jeu ? 

Les entraîneurs portugais sont passionnés, habités par le football. Chez nous, nous ne vivons que pour ce sport. L’une de nos particularités, c’est l’adaptation et la versatilité à n’importe quel contexte parce que chez nous, tu sais, les conditions de travail sont souvent difficiles et nous apprenons énormément à composer avec cela. 


Paulo Sousa est aussi bon coach qu'il a été joueur


Ici, à Bordeaux, nous avons pris Paulo Sousa, un super mec, mais que sais-tu de lui ? 

Je ne connais pas Paulo personnellement mais les résultats parlent pour Paulo. C’est un aussi bon coach que joueur. 


Les Girondins de Bordeaux ont toujours su faire grandir les joueurs portugais


A Bordeaux, nous avons une tradition avec les Portugais comme Bento, Bruno Basto, Pauleta. Qu’est-ce que cela t’inspire ? 

C’est vrai, il y a une grande proximité entre Bordeaux et le Portugal, ce n’est pas que lié au football. Cela est facilité bien sûr par la venue de joueurs comme Pauleta, Bruno Basto, Bento mais aussi Chalana dans les années 80. Nous parlons là de joueurs qui ont apporté à la Seleçao. Durant cette époque, Bordeaux a toujours su faire grandir ces joueurs et le pays lui en est reconnaissant. 


Trinçao est l'un des joueurs les plus prometteurs du Portugal. Il peut jouer à toutes les positions de l'attaque


Trinçao qui était suivi par Bordeaux vient de signer au Barça. Que peux-tu nous dire sur lui ? 

Trinçao est l’un des joueurs les plus prometteurs du Portugal. Intelligent, rapide, créatif, un excellent joueur qui sait jouer des deux pieds et qui peut jouer à toutes les positions de l’attaque. Il sait marquer et faire marquer. 


Avoir travaillé avec José Mourinho a constitué une fabuleuse expérience à André Villas-Boas


Tu as aussi coaché avec Villas Boas en tant qu’adjoint à Coimbra. Comment expliques-tu son succès ? 

Oui, c’est vrai, j’ai vraiment eu du bon temps à bosser sous les ordres d’André et je suis heureux de sa carrière et de ses succès. Il est passionné par le football et ne pense qu’à gagner en produisant un beau jeu. Il adore avoir la possession parce que selon lui, c’est le meilleur moyen de gagner. Il a travaillé avec José Mourinho dans les meilleures années de José et cela lui a constitué une fabuleuse expérience et savoir-faire dans son travail. 


Il a dit à la presse que l’un de ses rêves serait de prendre la direction de Porto. Penses-tu qu’il est l’homme idéal pour diriger le club ? 

Je pense que oui parce qu’il aime le FC Porto et qu’il a le profil pour en être le President. La ville de Porto l’adore et le soutient pour l’amour qu’il a pour le club.


Villas Boas aime les gros challenges et saura conquérir Marseille


Que penses-tu de son travail dans l’un des clubs les plus difficiles à gérer au monde : Marseille ? 

Il fait un travail fantastique. Mais tu sais, il aime les gros challenges et il sait comment s’adapter dans ce genre d’environnement. Il a de l’empathie et saura conquérir Marseille. 


Que penses-tu de la Ligue 1 par rapport à la Liga Nos ?

Les clubs de Ligue 1 ont de meilleurs budgets qu’en Liga Nos. Les matchs sont selon moi d’un meilleur niveau globalement car vous pouvez plus investir dans les conditions de travail et les joueurs. 


La Ligue 1 est selon moi d'un meilleur niveau que la Liga Nos


Tu as aussi épaulé Manuel Machado à Coimbra et lancé un joueur que j’adore : Dame N’Doye. Que peux-tu me dire sur lui ? 

Dame a une histoire incroyable. Son frère jouait pour Coimbra, il s’appelait Ousmane N’Doye. Il vient nous voir en début de saison et nous demande s’il peut amener son frère pour s’entraîner avec nous. J’étais curieux et je souhaitais en savoir plus. Il a fait une semaine d’entraînement avec nous et Manuel Machado a attiré beaucoup d’admiration de lui avoir donné sa chance. Ce fut le début d’une belle carrière…


Alfa Semedo a typiquement le profil pour jouer en Ligue 1, pourquoi pas Bordeaux ?


Tu as aussi lancé Alfa Semedo, l’un des meilleurs milieux défensifs en Angleterre proposé à Bordeaux. Penses-tu qu’il peut venir jouer à Bordeaux ou à Liège un jour ? 

J’ai découvert Alfa Semedo à Moreirense en troisième division au Portugal et il jouait milieu offensif. Mais cela ne collait pas avec ses caractéristiques, et je l’ai replacé en milieu box to box. Il a commencé à intégrer le poste et il est vite devenu un élément incontournable puis a fait une saison incroyable à Benfica. Il a typiquement le profil pour jouer en Ligue 1, pourquoi pas Bordeaux ?  


Est-ce qu’on te reverra dans un staff avec André ?

Bien sûr que j’aimerais beaucoup. Je m’identifie beaucoup à son parcours et sa méthode de travail en plus d’être son ami. 


Qu’as-tu envie de dire aux fans qui vont te découvrir ? 

Suivez moi, je suis plus qu’un passionné de football


Merci Zé !


  • 1176 vues
  • 0 commentaires

L'auteur

Jean-Aurel Chazeau

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

@J_AurelChz | jeanaurelchazeau.com

Voir les articles