Mohammed Rharsalla : "J'ai envie de faire briller le Maroc"

Le 15 05 2019 à 18h57

Dans un entretien exclusif, Mohammed Rharsalla l'un des meilleurs offensifs d'Europe cette saison nous accordé quelque minutes pour évoquer sa saison au Slovan Bratislava, le Maroc et son avenir.

Mohamed Rharsalla nouvellement auréolé d’un titre de champion de Slovaquie avec le Slovan Bratislava attire l’oeil des plus grands championnats européens à la veille de pourquoi pas, valider un ticket pour la CAN 2019 avec le Maroc. Entretien avec un homme simple et abordable mais surtout extrêmement doué balle au pied. 



Moha, tu fais une grande saison, quel a été le déclic ? 

Non je n’ai rien changé personnellement mais le club a fait de gros efforts pour bâtir une équipe compétitive et quand tu joues le haut du tableau avec ce genre de coéquipiers, tu peux plus te faire plaisir sur le terrain. 


Quel est ta position préféré sur le terrain ? 

Je joue pas mal sur l’aile gauche mais j’adore aussi jouer numéro 10 car j’adore rentrer dans l’axe et combiner dans des petits espaces avec mon attaquant ou mon milieu. J’aime accélérer le jeu et semer la panique dans les défenses (rires).


Quel est ton championnat favori ?  

Je n’ai pas de championnat favori mais les 5 plus grosses ligues européennes font forcément rêver. J’espère en être un jour et pourquoi pas jouer la Ligue des Champions avec des clubs de ce standing. Je crois que tous les joueurs veulent participer et briller dans ces compétitions. Je pense que Bratislava pourra peut être créer la surprise l’année prochaine en qualifications de Champions League. Cette saison nous avons buté sur le Rapid Wien alors que nous avions fait un bon match à l’aller mais tu sais, si tu n’es pas à 110%, tu paies les détails cash et c’est ce qui s’est passé. 



Tu évolues avec Andraz Sporar, pouvez-vous nous dire un mot sur ce formidable attaquant ? 

Quand tu as un attaquant du calibre de Andraz, tout devient plus simple pour les offensifs comme moi. Il est grand, très habile et il ne tremble pas devant le but. Il aspire les défenseurs ce qui laisse des espaces. C’est aussi pour cette raison que j’ai de bonnes statistiques cette saison (16 buts // 19 assists). Son jeu tire tout le monde vers le haut, c’est une chance de l’avoir dans notre équipe. 



Ton nom revient avec insistance du côté du Standard de Liège, évoluer là-bas, ça te plairait ?

Je connais bien Mehdi Carcela quand il jouait à Granada. Pour moi, c’est un top player, il sait tout faire avec ses pieds et surtout il met en valeur ses coéquipiers tout en étant décisif. Ce serait un rêve de jouer au Standard avec lui en effet et puis pour être honnête avec toi, j’ai ma famille qui vit là-bas. Si je vais au Standard, je serai dans de supers conditions car mes proches viendraient me voir jouer, ce serait magique. 


Bordeaux cherche un défenseur central de standing et le nom de Feddal (Betis) revient avec insistance. Tu le connais ? 

Je ne le connais pas personnellement mais c’est un super joueur. Quand tu joues depuis aussi longtemps dans un championnat comme la Liga, tu as touché ce qui se fait de meilleur au monde. Pour moi, s’il vient à Bordeaux, même dans un système à trois défenseurs, il s’adaptera et ce sera une chance pour le club d’avoir un mec comme lui dans votre effectif.


La CAN approche à grand pas et tes performances sont sûrement analysées. Jouer la CAN avec le Maroc, c’est un objectif ? 

Bien sûr, c’est un rêve de représenter son pays. Je ne connais pas un joueur qui te dirait le contraire. Mais pour l’instant personne ne m’a contacté mais je vais continuer à bosser dur et à m’accrocher car j’y crois fermement. J’ai envie de faire briller mon pays et de remporter des trophées avec.