Karim Djourden : "Loic Bessilé sera dans le onze Girondins d'ici peu"

Le 11 06 2019 à 09h05

Pour Leero Sport News, Karim Djourden conseiller de Loic Bessilé nous éclaire sur son joueur et les coulisses de sa venue à Bordeaux

Karim Djourdem, conseiller de Loïc Bessilé et collaborateur de Frédéric Guerra nous a accordé du temps pour nous présenter son joueur, nouvel arrivant aux Girondins de Bordeaux et grand espoir du football français.  



Bonjour Karim, merci d’avoir accepté de répondre à nos questions. Comment s’est passé la signature de Loic Bessilé aux Girondins de Bordeaux ? 

J’ai toujours eu une bonne entente avec Patrick Battiston et Yannick Stopyra. Nous avons eu de grosses sollicitations d’autres clubs. Le petit a confiance en lui et Bordeaux était la meilleure destination pour relancer sa carrière. C’est un joueur qui était remplaçant avec les pros à Toulouse et titulaire en équipe de France. Il était le capitaine de Sarr, le latéral de Nice chez les Bleuets. C’est un énorme potentiel. 



Comment se fait-ce que Toulouse ne l’aie pas conservé ? 

Toulouse n’a pas jugé au vu de ses qualités qu’il méritait d’être titulaire. Nous n’avons pas tout compris d’autant plus que Dupraz souhaitait le signer trois ans plus une année en option. Le Savoyard quitte le club, les résultats ne suivent pas et cela n’a pas souri à Loic car Debève décide de jouer la sécurité avec des cadres expérimentés pour l’opération maintien. Malgré les bonnes performances de Loic dans les catégories de jeunes en plus de l’appui unanime de ses éducateurs, cela ne suit pas. Malgré l’offre de un an de Toulouse, nous savions ce que cela voulait dire : c’était la N2 et au revoir. J’ai préféré dire non et chercher un nouveau challenge pour lui. Je lui ai conseillé cette alternative au vu de tous ses partenaires en équipe de France qui jouent aujourd’hui en Ligue 1, l’heure était venu de faire un choix fort. 



Y-avait-il d’autres clubs qui suivaient Loic ? 

Oui, il y avait l’ESTAC qui a énormément poussé pour l’avoir. Les dirigeants ont proposé 3 années professionnelles avec un salaire intéressant. Dijon, Angers et Metz étaient aussi sur le joueur. Philippe Leclerc, responsable de la cellule de recrutement à Angers a eu le coup de coeur pour lui et c’est compréhensible. Le joueur n’est jamais blessé, toujours performant et aussi, vous pouvez l’appeler à 22 heures, il est chez lui sept jours sur sept. 


Pourquoi Bordeaux dans ce cas ? 

Stopyra voulait énormément Loic Bessilé. Vous verrez, dans trois semaines à la rentrée, il sera dans le groupe. Il a toujours joué en 3-5-2 et 4-1-4-1. Il est gainé comme jamais. Yannick a fait un gros travail de scouting avec lui en l’analysant sous toutes les coutures et lui a dit lorsqu’il est venu le voir jouer une fois :  « j’ai vu comment tu te comportais avec le ballon, sans le ballon et quand tu perdais le ballon, j’ai vu zéro défaut, tu es l’agence tout risque » (rires). Je vais même vous dire que lorsque nous étions au restaurant, Loic a passé très très haut la main les tests médicaux, ils ont rarement vu un joueur aussi physiquement endurant en Gironde. Si on a choisi Bordeaux, c’est pour la standing du club. Aux Girondins, il y a pléthore de joueurs qui ont été formés. Il y a de sacrées références. On n’a pas choisi la facilité mais avec Loic, on est vraiment venu chercher un projet sur du long terme. 



Parlez moi de lui. Quel joueur est-il ? 

Diomède en a fait sa pièce maîtresse. Jusqu’à l’année dernière il devait faire le tournoi de Toulon. La famille de Loic est très pieuse et n’aime pas les histoires. C’est un bosseur avec une grosse marge de progression. Vous verrez, dans pas longtemps il sera très proche d’être dans les onze. Loic est venu sur du long terme. Sur l’homme il est dur, il ne fait pas de cadeau. Il sait claquer des longues transversales sur la poitrine. Demandez à Gradel, Dossevi et  Sanago de Toulouse. Passer Loic, c’est très compliqué.



Quelle est la place de Cissé dans le dossier ? 

C’était un super coach avec les U19 à Evian, il a aussi entraîné les U19 à Monaco comme tout le monde le sait où il a donné les plein pouvoirs à Kyllian. Il a un regard aiguisé sur les jeunes à fort potentiel. Stopyra l’a pris à l’essai et Cissé a validé. 


Quelle est votre actualité ? 

Il y a des opportunités sur des mandats mais d’abord il y a l’UNFP, les clubs pros vont faire des matchs amicaux pour voir leurs défaillances et puis le championnat va reprendre et les clubs vont ajuster avant le 31 août. Pour l’instant, tous mes joueurs sont bouclés. Normalement, je suis en vacances (rires). 


Merci Karim 

  • 1324 vues
  • 0 commentaires

L'auteur

Jean-Aurel Chazeau

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

@J_AurelChz | jeanaurelchazeau.com

Voir les articles

Cet article n'a pas encore de commentaire. Soyez le premier à le commenter !