Dejan Gluscevic "Je ne suis pas surpris de voir les Girondins de Bordeaux s'intéresser à Sasa Zdjelar"

Le 27 06 2019 à 20h47

Pour Leero Sport News, Dejan Gluscevic, célèbre formateur serbe passé par l'Etoile Rouge de Belgrade et les sélections nationales revient pour nous sur la Coupe du Monde U20

Dejan Gluscevic est l’un des formateurs les plus réputées de Serbie. Spécialisé dans les catégories U19 et U20, il revient pour nous sur la Coupe du Monde U20 qui a couronné l’Ukraine mais pas que. 



Merci Monsieur Gluscevic pour votre disponibilité. L â€˜Ukraine bient juste de remporter la Coupe du monde U20, un tournoi que vous connaissez bien, n’est-ce pas ?

Après quatre semaines d’intensité, 52 matchs dans 6 villes, l’Ukraine a réalisé un authentique exploit en effet. Les joueurs que j’ai eu la chance de coacher ont aussi fait d’excellentes performances en 2007, 2015 et 2017 dans cette même Coupe du monde U20. Ce que je retiens, c’est que l’Europe a remporté sa finale 3-1 contre l’Asie dans un match où le travail d’équipe a pris le dessus sur l’individu. 


Qu’avez-vous pensé de l’équipe de France ? 

L’équipe de France est une habituée de cette compétition. En 2011, déjà avec Griezmann, ils avaient fait un super tournoi terminant à la troisième place je crois mais en 2013, menée par Paul Pogba, c’était quelque chose en remportant ce titre. Bernard Diomède est expérimenté, il sait comment parler à ses joueurs et comment tirer le meilleur de ses ouailles. La France avait déjà fait forte impression chez les U19 où les Italiens les avaient battus. Les Français avaient tenu tête à cette génération ukrainienne malgré une défaite 2-1. 



Retenez-vous un joueur en particulier ? 

Vous savez, avec les 150 scouts présents durant la compétition, beaucoup de joueurs ont dû retenir l’attention. Cependant, je retiendrai le jeune Kangin Lee de Corée du Sud qui a fait un bon parcours et qu’on risque de revoir. 


Avez-vous été surpris de voir l’Ukraine remporter la coupe ? 

En remportant 3-1 son match de finale, l’Ukraine est allée au bout d’un succès historique pour sa propre fédération. C’est l’une des plus grandes surprises de cette compétition selon moi. 


Pourquoi ça ?  

Étant donné que la concurrence commençait à être réellement féroce au cours des 10 dernières années, le temps passé ensemble a été l'un des facteurs du succès des champions récemment couronnés. Pour moi, les entraîneurs auraient donc dû l'anticiper après la dernière victoire par l'Angleterre. Il est intéressant de noter que Valerie Bandar est le capitaine de Petrakov depuis cinq ans. De plus, Serhiy Buletsa, le numéro 10 virevoltant est impliqué dans pratiquement tous les mouvements décisifs de l'Ukraine, a marqué trois fois et inscrit deux passes décisives. Andriy Lunin, qui n’a concédé que quatre buts au tournoi, tout en réussissant à représenter l’équipe senior du pays en qualifications également. Rien que sur ça, je crois que vous avez les ingrédients essentiels d’une grande génération. 



Vous étiez du staff lors de la Coupe du monde U20 en 2015 sous l’effigie de la Serbie. Pouvez-vous nous parler de Jovanovic ? 

Je crois beaucoup en Jovanovic. Il a un pied droit qui a fait de superbes relances et je pense que s’il continue à enchaîner les bons matchs, vous allez voir les grands clubs taper à la porte pour lui.


Aussi, Bordeaux suit Sasa Zdjelar depuis cet hiver qui a aussi fait partie de cette équipe en 2015. Que pensez-vous de lui et de cet intérêt français ? 

Sasa est milieu défensif avec une forte capacité à pouvoir répéter les efforts. Pour moi, je ne suis pas surpris que Bordeaux s’intéresse à lui car il peut vite devenir l’homme de la situation au milieu de terrain, l’homme sur qui une équipe peut s’appuyer. Il a une excellente lecture de jeu et sait faire passer la tempête quand l’équipe est moins bien. Je pense que ses performances en championnat serbe joue pour lui. Pour moi, si ce n’est pas Bordeaux, il partira forcément dans l’un des meilleurs championnats européens d’ici peu, pourquoi cet été.



Que pensez-vous de l’évolution du football serbe ? 

Je crois énormément en cette génération U19 et U20. Malheureusement, nous avons du mal à garder nos joueurs dû aux sommes très importantes qui sont proposées aux clubs. C’est d’ailleurs un axe d’amélioration que de trouver un moyen de les conserver un peu plus. 


Etes-vous en contact avec d’autres clubs ? 

Je suis disponible, si vous voulez tout savoir. Prêt pour relever des défis. La formation, c’est toute ma vie. 


Nous sommes implantés à Bordeaux. Que pensez-vous de notre club ? 

Je me souviens bien de votre parcours de 1995 avec les Zidane, Dugarry et Lizarazu. Et pour en avoir parlé avec Slavjo Muslin lors de mon passage à l’Etoile Rouge de Belgrade, j’espère que les Savic, Gajic et Jovanovic sauront s’inspirer de cette belle génération.


Merci pour votre disponibilité ! 

Merci à vous.

  • 3203 vues
  • 0 commentaires

L'auteur

Jean-Aurel Chazeau

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

@J_AurelChz | jeanaurelchazeau.com

Voir les articles

Cet article n'a pas encore de commentaire. Soyez le premier à le commenter !