Bordeaux-Marseille : "Chaque année, c'est la même, ça doit changer"

Le 05 04 2019 à 11h15

Salim Arrache, originaire de Marseille, passé par l'OM a répondu à nos questions en marge du match entre les Girondins et l'OM

Salim Arrache passé par Strasbourg, la Corse et bien sûr l’Olympique de Marseille a répondu à nos questions en marge du mythique Bordeaux-Marseille. Il en profite pour nous parler de son actualité et de la Coupe de la Ligue remportée par Strasbourg, club qu’il connaît bien pour l’avoir côtoyé quelque années. 


Bonjour Salim, merci de nous accorder du temps, comment se dessine votre après-carrière ? 

Cela fait 4 ans que j’ai arrêté maintenant et je me suis associé à Pierre Issa, l’ancien directeur sportif de l’Olympiakos et défenseur de l’Olympique de Marseille. En fait, il s’occupait de moi de 2009 jusqu’à ce que j’arrête. On a monté la société playeleven, on bosse pas mal entre la France et la Grèce dont le championnat avait une réputation de mauvais payeur mais cela change. Pas mal de Français ont connu cette ligue comme Darcheville, Ducrocq, Abdennour, Djebbour, Cédric Kanté, Boumsong. Maintenant, tout roule là-bas. Je vais être pas mal occupé cet été par rapport à Pape Cissé le défenseur de l’Olympiakos et Mandy Camara, deux pépites qui vont animer le marché estival et puis on ira à la CAN aussi donc un planning chargé. 


Darcheville ? Comment était-il ? 

Bien, bien, bien, un bon mec. A l’époque, il jouait à Kavala. Voilà.



Bordeaux-Marseille, c’est un match particulier en bordelais. Pensez-vous que cette fois, c’est la bonne ? 

A chaque fois on dit ça et chaque fois, on ne gagne pas. En 2009, on avait mal débuté le championnat où Gerets était arrivé et on fait une magnifique fin de saison avec une belle place de vice-champion de France. Cissé plante presque 20 buts je crois. Bordeaux, il faut gagner là-bas, on a ça en tête car cela fait … combien d’années ? 42 ans ! Chaque année, on est motivé pour gagner et chaque saison, c’est la même. Pour moi, celui qui peut faire basculer le match c’est Balotelli. J’espère que ça sera le cas ce soir. 


Le joueur le plus impressionnant à Marseille à votre époque ? 

A mon époque, c’était Franck Ribéry avant qu’il ne parte au Bayern. Il faisait les différences. C’était du lourd. Mais il n’y avait pas que lui. On avait Pagis, Niang, Cissé, Maoulida, Nasri, Ziani. Mais Franck, c’était au dessus. 



La Coupe de La Ligue a été remportée par Strasbourg, de quoi déclencher quelque souvenirs, n’est-ce pas ?

En 2005, j’étais remplaçant malheureusement contre Caen mais ça rappelle des souvenirs en effet. Le Racing, c’est le Marseille de l’Est, surtout c’est un vrai club avec une ferveur de malade, la ville vibre foot. J’ai passé 6 ans là-bas, Marc Keller est l’homme de la situation et le club lui doit tout car revenir après 7-8 ans de galère et gagner une coupe de la Ligue. Chapeau. 


Strasbourg l’année où vous gagnez la Coupe de la Ligue, il y a une belle génération je crois ? 

Ouais en 2005, il y a une belle génération avec Gameiro, Schnerderlin mais je n’ai pas trop joué avec eux car je pars à l’été 2006 mais l’année où on gagne la Coupe de la Ligue, on fait pourtant un début de championnat catastrophique. Mais je me souviens que cette saison, je fais deux passes décisives contre Bordeaux, à Chaban : L’une pour Abdessadki et Niang, et on gagne 0-2 à Chaban (chambreur).


Vous êtes appelé par Robert Waseige en sélection algérienne, comment cela se passe-t-il ? 

En fait, peu de personnes le savent mais c’est par l’intermédiaire de Stephane Pauwels que j’intègre la sélection des Fennecs. Il travaillait pour la fédération et il est venu me chercher avec Ziani, Belhadj, Bougherra etc…C’est lui qui est allé chercher tous les bi-nationaux. Pauwels a fait un grand bien à la sélection car il est allé sur le terrain, nous chercher en France, en Belgique, en Suisse. Il est venu me voir en direct à Strasbourg, on a discuté et voilà. Ça s’est enclenché. Mais Robert, c’était un bon entraîneur, il nous a inculqué de la rigueur, c’était la règle numéro une. Vahid Hallilodzic a aussi réussi dans le domaine mais plus généralement, avec les équipes africaines, s’il n’y a pas de rigueur, cela ne marche pas et ce n’est que mon point de vu. 


L’avenir des Fennecs selon vous ?

Il faut tout d’abord laisser le temps à Belmadi de faire son travail sur la durée. On peut aller chercher une CAN et une qualification pour la coupe du monde car il y a une belle génération comme le petit latéral, Loucif, il ressemble à Atal de Nice. Il faut laisser du temps au sélectionneur, dans l’année il y a 5-6 matchs. Donc la patience. 


Nous sommes pas mal suivi par les supporteurs du Standard, que pensez-vous de Ochoa que vous avez connu à Ajaccio ? 

C’est un super gardien. Un mec simple, on l’entendait pas. Par contre sur le terrain…c’était quelque chose. Je me rappelle d’un match au Parc des Princes, s’il n’était pas dans la cage, on en aurait pris. Mais ce jour là, il a écoeuré Zlatan et on fait 1-1. Je suis étonné qu’il ne joue pas dans un club plus huppé mais il a peut être un problème avec sa taille.

Paul Lasne formé à Bordeaux a aussi joué avec à Ajaccio. Que pensez-vous de ce joueur qui fait une super saison ? 

Je l’avais vu débarquer à Bastia en test et je le retrouve à Ajaccio, c’est un vrai bosseur, il dit pas un mot, simple et je ne suis pas surpris de ce qu’il fait. A l’étranger, il pourrait s’éclater. Il peut s’adapter partout je pense. 


Un dernier mot pour les fans Marseillais et Strasbourgeois ? 

Strasbourg, je suis content pour le club, la ville et Marc Keller et son frère François. Ils sont repartis à zéro, c’est énorme ce qu’ils ont fait. Pour les supporteurs de l’OM, il faut gagner ce soir et stopper cette spirale négative à Bordeaux. Pour la Ligue des Champions, on y croit mais ça devient très compliqué. 


Merci Salim !




  • 313 vues
  • 0 commentaires

L'auteur

Jean-Aurel Chazeau

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

@J_AurelChz | jeanaurelchazeau.com

Voir les articles

Cet article n'a pas encore de commentaire. Soyez le premier à le commenter !